14 juillet : et si Eva Joly avait raison ?

En plein défilé du 14 juillet à Paris, la candidate d’Europe écologie à la présidentielle a lâché une bombe qui n’a pas manqué de provoquer son petit effet : elle propose de revenir à une vision plus « citoyenne » de la fête nationale, aujourd’hui trop militarisée selon elle.

Moi je dis bravo ! C’est gonflé comme déclaration. Risqué politiquement ? Pas forcément… Elle va faire buzzer à fond sa candidature et elle n’est pas seule française à partager cette idée que les défilés militaires appartiennent à une autre époque.

Je vous propose donc une liste des participants pour la future parade du 14 juillet 2012 : le défilé de tous ceux qui n’ont jamais eu leur grande cérémonie de reconnaissance nationale, ces héros de tous les jours, ces gens comme vous et moi qui construisons le pays et contribuons à sa grandeur, sans arme, sans démonstration de force, par une participation active et humble à rendre ce monde vivable :

  • La grande légion des sages-femmes ouvre la marche, reconnaissables aux langes prêtes à l’usage dépassant de leur tenue blanche immaculée. Dans leurs mains naissent les français et non-français, bref : tous les Hommes.
  • La grande division des agriculteurs et paysans de chaque terroir, juchés fièrement sur leurs machines agricoles et leurs chevaux : ils fertilisent la terre et nourrissent la patrie.
  • Suivent le 2eme bataillon des restaurateurs français, gardiens de l’art de la table, reconnus au patrimoine mondial immatériel de l’humanité, fierté nationale.
  • Vient ensuite les grands corps de métier du bâtiment, maçons, architectes, ingénieurs, compagnons et meilleurs ouvriers de France, exhibent leurs outils rutilant au soleil des Champs Élysée : par eux s’élèvent les monuments et le paysage français.
  • Leur emboitent le pas le contingent des enseignants depuis le primaire jusqu’aux grandes écoles, dévoués à leur cause, éveiller les esprits, transmettre les savoirs et faire naître des vocations.
  • Viens ensuite le bataillons des étudiants, qui dans une joyeuse agitation ne boudent pas leur plaisir de passer à la TV.
  • Le contingent des sportifs les suivent d’un pas énergique, tous nos champions des saines disciplines sont là, médaillés et grands entraineurs défilent sur la place concorde comme sur un stade.
  • Arrive enfin la patrouille des juristes, avocats et juges, livres de lois, constitution française et déclaration des droits de l’homme à la main, garants de la justice et sans lesquels l’idée même de société s’écroulerait.
  • Les différentes unités de l’armée, en cortège réduit mais représentatif, affiche ses uniformes et vient parader fièrement mais sans armes ni véhicules, sa présence discrète mais respectée rappelle aux français la nécessité d’une force de défense nationale, très réduite, mais dirigée avant tout vers la protection directe des citoyens sur le sol français ou à l’étranger.
  • Puis dans un émouvant cliquetis de chaises roulantes vient la brigade des anciens, pour la plupart tous centenaires, ces français qui ont vu défiler le siècle et qui par la somme leurs petites histoires ont contribué à forger l’Histoire de France avec un grand H.
  • Ils sont enfin suivis de très près, et d’un œil vigilant, par la 6eme compagnie des médecins urgentistes volontaires, toutes spécialités confondues, défilant fièrement stéthoscope au cou, et qui ferment ce défilé citoyen.

Et j’en oublie pleins : pêcheurs, ingénieurs, fonctionnaires des postes, ouvriers, pilotes, artisans…etc… Il y a largement de quoi faire en France un magnifique défilé à la « gloire de la nation », à la célébration de la libération du peuple en 1789, sans que cela ne consiste forcément à montrer des muscles et pointer ses armes tranchantes, perforantes ou explosives, destinées, est-il besoin de le rappeler, à ôter des vies.

Bref, je pense que sans forcément aller aussi loin que des pays comme le Costa Rica qui ont abolit leur armée pour pouvoir investir plus dans l’éducation et la santé, il est quand même bon que le pavé soit jeté dans la marre et que l’on se mette vraiment à réfléchir à la place de l’armée dans nos sociétés.

Donc bravo Mme Joly de faire avancer le débat, de décrasser les vieux stéréotypes et de contester les archaïsmes pour enfin avancer des propositions nouvelles.

Ps, petites notes aux incrédules :

  • Marine le Pen est moins française qu’Eva joly. cf ici.
  • Le 14 juillet 1789, ce n’est pas l’armée qui a pris la bastille mais les citoyens.
  • Les militaires ne savent pas compter et font joujou de façon bizarre avec nos sous

Publicités
Cet article, publié dans Banalités, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour 14 juillet : et si Eva Joly avait raison ?

  1. Jérôme S dit :

    Un billet plein de poésie et qui redéfinit avec humour et intelligence l’objectif de la déclaration de Mme Joly. Les critiques virulentes aux relents xénophobes de Mme le Pen, MM. Guaino et consorts ainsi que par les éléphants du PS prouve selon moi la grande pertinence de sa candidature dans cette campagne.

    • Faire un défilé citoyen le 14 juillet, n’est pas incompatible avec le fait d’avoir une armée, de reconnaître sa valeur et de l’utiliser à bon escient. Le sujet soulevé par la candidate Europe écologie porte sur la symbolique et le contenu de la parade…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s