Un musée virtuel pour toutes ces espèces vivantes d’aujourd’hui que vos enfants ne connaîtront jamais

Le but du site web ARKive c’est de constituer une collection d’image de toutes les espèces qui sont au bord de l’extinction, et la liste est longue… Initiative vachement sympa à première vue, mais quand on y réfléchit un peu on se dit que c’est quand même assez glauque comme concept

En effet, ce site c’est un peu comme publier dans le journal l’avis de décès d’un proche qui as le cancer alors qu’il est toujours vivant à côté de vous. C’est vraiment une posture fataliste, car si l’on déploie les moyens suffisants pour vivre en bonne intelligence avec ces espèces et les milieux qu’elles occupent, on peut tout à fait éviter qu’elles ne disparaissent.

Mais bon, vu la direction prise par l’humanité, je peux comprendre que certains soient assez fatalistes sur le sort réservé à courte échéance à nos amis à poil, à plumes et à feuilles. Nous sommes actuellement dans l’époque que certains appellent « l’anthropocène », celle qui représente la 6ème crise d’extinction des espèces sur la terre (après celle des dinosaures etc..), qui est cette fois inédite par sa cause, unique, l’activité humaine, ainsi que par la rapidité du phénomène : le rythme de disparition des espèces est 100 à 1 000 fois plus élevé que le rythme naturel.

En tout cas si l’homme n’arrive pas à se réveiller et à comprendre qu’il est en train de scier la branche sur laquelle il est assis, alors je propose de publier sur le site la photo des 6 milliards d’humains qui vont prendre la suite et disparaître à terme avec le reste des écosystèmes.

Voyez : ce n’est pas le fait que l’ours blanc disparaisse qui nous menace directement, mais avec lui est en train de disparaitre des maillons entiers de l’équilibre des écosystèmes : microorganismes, insectes, oiseaux, reptiles, plantes. La diversité s’appauvrit dramatiquement, cette diversité génétique a toujours servi aux espèces à s’adapter aux changements du monde (climatique ou autres), cela concoure à la capacité de résilience des écosystèmes, et sans elle, l’espèce humaine qui est au sommet de la pyramide va rapidement se casser la figure.

Bref, aidez par vos comportements et vos choix à limiter votre impact sur la planète et si vous ne le faites pas pour le panda faites le au moins pour vous-même !

Photo : le panda inquiet pour sa survie a compris que sa seule chance de salut dans ce monde cynique passe à présent par la valorisation économique de ses capacités. Il cherche à présent sa place dans l’économie de marché capitaliste afin que sa pathétique existence de gros lard bouffeur de bambou trouve enfin un sens et une utilité aux yeux des hommes.

Photo : flagrant délit de vol d’identité, les ours blancs sont prêts à toutes les bassesses pour profiter de la notoriété de leurs cousins plus « people » qu’eux et mieux protégés par la réglementation internationale.

Et bien sûr :


Publicités
Cet article, publié dans 30 mille milliards d'amis, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s